Go to Top

Situation de conflit : le triangle infernal !

Vous êtes vous déjà retrouvé dans une situation où vous vous êtes dites «  avec tout ce que j’ai fais pour lui (elle) il pourrait être un minimum agréable et ne pas m’envoyer balader. Maintenant terminé, moi aussi je sais être désagréable ! »
Quand la réaction est ponctuelle, cela peut passer mais souvent elle s’installe jusqu’à créer des situations de conflit.
Mes clients me partagent souvent ce type de problématique dans leur entreprise : des relations qui se tendent sans très bien comprendre ce qui à conduit à cela, et comment en sortir.
Comme eux, j’imagine que vous aimeriez pouvoir aborder ces situations de conflit managériales et/ou personnelles de façon plus fluide ?

Je vais vous parler d’un outil très simple qui permet de s’extraire de ces situations de conflit et de comprendre ce qui s’y joue.
Il s’agit du triangle de Karpman, psychologue américain qui a théorisé fin des années soixante, le rôle volontaire ou non que chaque personne peut prendre dans une relation.
Chacun a un rôle favori, mais l’on peut tous les « jouer » et parfois dans un espace temps très court.
Ces trois rôles sont la victime, le persécuteur et le sauveur.

.      La victime, la plus courante (attention je parle bien ici de victime dans la relation et non de victime d’accident, de guerre…) pense que tout ce qui lui arrive est de la faute des autres, du système… elle peut subir des situations, des personnes, et se laisse diriger par les autres ou se plaindre à des tiers. Elle ne prend aucune part de responsabilité dans la situation. C’est aussi un bon moyen d’attirer l’attention sans se remettre en cause.
·       Le sauveur, pense qu’il DOIT aider les autres, et apporte donc soutien, aide, réconfort, écoute,  expertise à ses « pauvres » victimes. Sous un abord sympathique, le sauveur cherche souvent à se construire une image positive de lui même, et là où ça se complique c’est qu’il apporte son aide même si personne ne le lui demande. Et la victime peut finir par en avoir marre et se transformer en persécuteur.
·       Le persécuteur, qui est souvent en difficulté dans les relations avec les autres utilise la force, le pouvoir, la domination. Il va imposer ses règles, et réagir au moindre écart. Il contrôle, et peut être désobligeant, voir humiliant, menaçant. Il peut aller jusqu’au harcèlement. C’est pour lui plus « simple » car il évite de rentrer dans une vraie relation avec l’autre qui le terrorise.

Et vous dans quel rôle avez-vous l‘habitude d’évoluer ?
Pour sortir de ces relations conflictuelles, voir toxiques, je vous invite à faire un pas de côté et à observer ce qui se joue avec l’autre.
·       Où êtes vous dans ce triangle ?
·       Votre rôle est-il figé ou mouvant ?
·       A la faveur de quels évènements bouge-t-il ? qu’est ce qui déclenche ce changement de rôle ?
·       Et l’autre où se situe-t-il ?

En regardant avec un peu de distance ce qui se joue vous faite un 1er pas pour sortir de ce triangle infernal.
Et rappelez vous que :
·       Pour qu’une victime existe, il faut un persécuteur ou un sauveur
·       Pour qu’un persécuteur existe il lui faut une victime
·       Et pour qu’un sauveur existe il lui faut une victime

Chacun est responsable de sa relation à l’autre et c’est à soi même d’évoluer, pas à l’autre de changer ! Alors voici quelques pistes de réflexion, selon le rôle que vous avez tendance à endosser :
·       Victime, « qu’avez-vous à gagner à rester dans cette situation ? »
·       Persécuteur « que se passerait –il si vous acceptiez d’écouter un peu l’autre ? »
·       Sauveur «  êtes-vous certain que l’autre à besoin de votre aide ? comment pouvez-vous vous en assurer ? »

Vous souhaitez construire des relations simples et constructives, indiquez moi les situations que vous désirez dépasser et j’y répondrais dans un prochain article.
Et si le triangle est bien installé et que vous souhaitez en sortir rapidement contactez moi pour faire un bilan gratuit de votre situation

A bientôt

Fabienne

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

at dictum luctus quis, facilisis libero. sit elit.