Go to Top

Pourquoi nous ne nous comprenons pas toujours !

Dans la relation aux autres, vous avez surement vécus pleins de moments où vous vous dites « non mais franchement comment on peut réagir comme cela ! » ou bien « avec Pierre super on se comprend, mais quand je bosse avec Paul, là c’est une autre histoire. Comme si on ne venait pas de la même planète ! ». ça vous parle ?
Et oui, on peut dire qu’on vient chacun de notre planète ! Pour moi, deux raisons essentielles :
• Tout d’abord, nous possédons 3 centres d’intelligence :
Et oui, un peu comme si nous avions, 3 cerveaux ! Le centre mental, c’est le monde de la réflexion, de l’analyse, le centre émotionnel, celui des émotions et le centre instinctif, celui du ressenti corporel, de l’action.
Cette notion de centre fait référence à notre façon habituelle de traiter l’information et de réagir aux évènements. Nous avons tous une tête, un cœur, et un corps, mais nous avons tendance à favoriser un de ces 3 éléments.
Là vous commencer à comprendre pourquoi des réactions peuvent être différentes selon le centre d’intelligence préférentiel de chacun.
Il n’y a pas de centre supérieur à un autre. Par contre, pour développer sa capacité à construire des relations avec les autres il est utile de soi même développer l’utilisation de ces 3 centres.
• Ensuite, nous avons notre carte du monde
Nous vivons le monde, selon nos propres filtres construits au fil du temps par les expériences vécues. Toutes ces expériences et les filtres ou les lunettes avec lesquels nous appréhendons le monde et les autres nous est totalement personnel, c’est notre carte du monde. Mais, la carte n’est pas le monde ! Il y a autant de cartes que d’individus sur la planète. Et donc autant de façon de penser, de ressentir, de faire, de réagir…et c’est ce qui fait la richesse humaine, mais aussi ça complexité !

Alors quand vous croisez les 3 centres d’intelligence avec la carte du monde de chacun vous comprenez aisément que justement parfois nous ne nous comprenons pas !
Ce qui est d’ailleurs peut être le cas en ce moment, avec par exemple des réflexions du type « 3 centres d’intelligence, c’est un peu bizarre, je ne réfléchi pas avec mon corps ! ». Il pourrait s’agir d’une personne du centre mental et qui, de part ses expériences, son éducation, etc a pris l’habitude de ne croire que ce qu’elle voit, mesure, comprend de manière rationnelle. Si je suis du centre instinctif et que je veux convaincre cette personne du bien fondé de ma pensée en restant flou, ou en étant autoritaire, ça ne fonctionnera pas. Et vous risquez de vous mettre en colère (extériorisée ou non). Alors que si vous lui donner des informations précises, avec des références, que vous l’inviter à la réflexion, la probabilité, qu’elle vous écoute et s’ouvre à votre idée est beaucoup plus grande.
Alors comment faire ?
Tour d’abord, se sortir de la tête que l’on peut faire changer les gens ! Vous changez si vous avez décidez de le faire.
Donc c’est à chacun de prendre conscience de son mode de fonctionnement, de repérer ses filtres, d’élargir l’utilisation de ses centres secondaires pour avoir cette capacité d’adaptation à l’autre.

Comprendre ses mécanismes et savoir adapter sa communication pour mieux se faire comprendre et avoir de l’impact est un enjeux essentiel en tant que dirigeant ou manager. De ces compétences relationnelles dépendent la qualité de la relation et donc de la performance dans votre entreprise.

Et vous comment évaluer vous vos compétences relationnelles ? De quelle(s) compétence(s) relationnelle(s) auriez vous besoin ?
Dites moi quelles sont les situations, les relations que vous souhaitez améliorer.

Au plaisir d’échanger avec vous, promis je t’enterais de vous comprendre 😉

A très bientôt

Fabienne

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *